Bléo (EARL PACAUD)

Pâtes Bléo

//Bléo (EARL PACAUD)
Bléo (EARL PACAUD)2017-09-25T17:01:11+00:00

Project Description

Christophe et Gaelle Pacaud
  • EARL PACAUD, Ferme Bléo

  • 470, rue du Grand Quartier
    Le Grand Breuil
    17700 BREUIL-LA-REORTE

  • Pâtes Bléo

L’aventure des pâtes Bléo a vu le jour en septembre 2013. 4 tonnes de pâtes ont été fabriquées la première année. En 2016, la production a été de 15 tonnes.

L’exploitation produit plusieurs cultures : blé tendre, blé dur, orge de brasserie, tournesol et maïs sont cultivés en adoptant une agriculture raisonnée. La ferme est située à Breuil-La-Réorte sur des terres de groie (irriguées en partie) et autour de Marans sur des terres de marais.
Sur cette exploitation travaillent cinq personnes : Christophe Pacaud, exploitant, trois salariés à temps plein et Gaëlle Pacaud, employée à temps partiel.

La production de blé

Le blé dur est semé à l’automne en ligne sur la terre de groie et à la volée sur la terre de marais, après préparation du sol : déchaumage si l’automne est plutôt sec, labour si cette saison est humide.
Les traitements effectués sur cette culture restent conventionnels,  minutieusement étudiés pour en réduire au maximum l’utilisation : les tests d’analyses effectués sur les pâtes sèches Bléo démontrent l’absence de produits phytosanitaires utilisés durant la culture des céréales.

La transformation du blé en pâtes Bléo

Au moment de la moisson, le meilleur blé dur est sélectionné sur une surface de 4 hectares et voué à la confection des pâtes.

 Ce blé est transformé en semoule et en farine : une partie à la minoterie de Courçon (farine blanche pour les pâtes traditionnelles), l’autre partie sous la meule de pierre du moulin à la ferme (semoule, farine et son pour les semi-complètes).
Le stockage a lieu en chambre froide pour une bonne conservation.

Dans le laboratoire de la ferme, la machine à pâtes (matériel performant et de qualité) permet tout d’abord de mélanger la semoule et l’eau, puis de pétrir les pâtes traditionnelles ou semi-complètes. Des légumes déshydratés (épinards, tomates, betteraves, cèpes) ou de l’encre de seiche sont ajoutés pour la « gamme gourmande ».
Ensuite, le passage à travers une filière en bronze permet de donner différentes formes aux pâtes Bléo : tracto, bato, valentine, trio à l’aspect plus rugueux pour « accrocher les sauces » et cristo, belle, coqui à la texture plus lisse.

Les pâtes sont réparties sur des clayettes à la sortie de la machine, puis sont mises dans le séchoir.
Pour garder les valeurs nutritives et le goût prononcé de céréales (taux de protéines 14,3%), les pâtes sont séchées à basse température (maximum 55°C suivant plusieurs cycles) et sur un temps relativement long (19 heures).

Les pâtes sont versées avec précaution dans la trémie de la peseuse. Elles sont manuellement mises en sachets (de 250g, 350 g ou 500g) ou cartons de vrac de 5kg ou 10 kg.
Chaque sachet est pesé, étiqueté, scellé puis mis en conditionnement cartonné pour le transport.

dictum odio leo id ut Aenean et, elementum